La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop CHATTE/SAINT MARCELLIN
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Mardi

Ouvert de 09h00 à 19h00

Des oeufs contaminés par deux substances nocives.....

À partir du 29/08/2017

Biocoop Chatte
Nouvel épisode dans le feuilleton des oeufs contaminés : après le fipronil, de l’amitraze a été utilisé dans une dizaine d’élevages français et notamment dans deux départements dont les noms n’ont pas été dévoilés. Ce produit est interdit en Europe depuis 2009 lorsqu’il est utilisé comme pesticide. Il est en revanche autorisé comme médicament vétérinaire pour les ruminants, les abeilles et les porcs.


L’amitraze, un deuxième insecticide incriminé dans l’affaire des œufs contaminés ?

Le ministère de l’Agriculture a récemment indiqué que plusieurs élevages français de poules pondeuses ont utilisé de l’amitraze et qu’une recherche de résidus de cette substance dans les œufs est en cours.

Le responsable ? La société Chickfriend déjà impliquée dans l’affaire du fipronil. Les services du ministère de l’Agriculture disent vouloir mettre “à profit ces opérations de recherche de l’utilisation éventuelle de fipronil pour dresser plus largement un état des lieux des pratiques en matière de traitements contre le pou rouge“.


Contrairement au fipronil, l’usage de l’amitraze dans les productions animales est interdit. Cette substance est autorisée comme médicament vétérinaire pour le traitement antiparasitaire des ruminants, porcs et abeilles, rappelle le ministère. Cependant, “il n’a pas d’autorisation de mise sur le marché pour la filière volailles“. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a été saisie pour évaluer le risque sanitaire éventuel si la présence de traces d’amitraze était confirmée sur les oeufs.

Les contrôles sanitaires se poursuivent

En attendant les résultats de l’enquête, les autorités françaises prennent les mesures nécessaires pour lutter contre la contamination au fipronil. Le 24 août 2017, le ministère a publié une liste de produits commercialisés en France contenant des traces de fipronil et qui ont été retirés des rayons. Il précise également que “plus de 520 autocontrôles ont été effectués par les entreprises françaises, essentiellement par la quinzaine d’entre elles les plus concernées par le risque de contamination par du fipronil“. 34 d’entre eux se sont révélés positifs, entraînant le retrait de la vente des produits contaminés.


A l'origine de ce scandale sanitaire : l'utilisation d'un produit contenant ce fipronil par des sociétés de désinfection intervenant dans des élevages de poules pondeuses aux Pays-Bas - où est né le scandale début août -, en Belgique, en Allemagne et en France. Le fipronil est jugé "modérément toxique" et potentiellement nocif pour l'homme seulement s'il est consommé en grande quantité. À ce jour, des œufs contaminés ont été signalés dans 17 pays : 15 de l'Union Européenne, la Suisse et Hong Kong.

-----------------------

source: https://www.consoglobe.com/oeufs-contamines-un-deuxieme-insecticide-en-cause-cg#source1

Retour